THE NEW YORKEUSE

Ca y est la boucle est bouclee. Rooftops, bagels, subways, Central Parc, les 3 M (MET, MOMA, muffin), PACE, Murray Hill, Flatiron, Shake Shack, Megu, Highline, coloc, Riff Raff’s… ‘a pu ! En direct du terminal 5 de JFK après une viree dans le cab d’un Indien rencontre en bas de l’immeuble “just out from lunch”…sans blague ! (pour rappel des premiers posts, Curry Hill est le repere des taxi drivers hindous). Premiere bonne surprise : trouver un chariot a bagages esseule a l’entree du terminal et m’en emparer comme d’un BLT après un jeun de trois jours. Ledit Smart Cart n’a jamais ete aussi smart que quand il est gratuit. Bien entendu Mlle JetBlue m’a gentiment notifie que j’etais en “overweight” (moi aussi certainement après ces 5 mois de decouvertes gastronomiques plus ou moins dietetiques) et que ma valise allait me couter un petit supplement. ‘M’en fiche je vais bientot avoir mon moment bonheur…le security check ! Ah le petit plaisir de passer le poste de securite avec sa ceinture et de dissimuler un flacon moyen de desinfectant pour mains dans son sac a mains ! J’ai du tout de meme patiente un peu avant l’instant supreme, la Mascarade totale, le moment ou on te fait avancer pieds nus entre deux murs surtechnologiques et on te demande de ne pas bouger, les mains bien au-dessus de la tete, le temps qu’on te scanne “head to toes”. Attente de quelques minutes donc parce que devant moi j’avais une vieille dame d’au moins 80 ans qui n’avait pas tout a fait compris le principe et qui bougeait un peu trop (c’est vrai que moi aussi ca me donne une terrible envie de danser la Macarena). Donc les agents de securite lui ont demande de taper la pose bien trois fois, parce que…on ne sait jamais. Ca me rappelle que Air France avait arrete ma grand-mere sur un Paris-Brest (le vol, pas le gateau hein) parce qu’elle avait des aiguilles a tricoter dans son sac en croco. Une maille à l’envers, une maille à l’endroit, et Mémé elle nous détourne un Airbus ! Bref, j’ai lu l’article “Why Airport Security Is Broken” dans le Wall Street Journal et depuis tout cette mascarade me fait bien rire. Tout ca pour dire que JFK airport c’est assez representatif de New York : c’est immense, on s’y perd, il y en a pour tous les goûts, on y entend souvent parler espagnol, et on y repassera sûrement un jour. A bientôt à Seattle !

Ca y est la boucle est bouclee. Rooftops, bagels, subways, Central Parc, les 3 M (MET, MOMA, muffin), PACE, Murray Hill, Flatiron, Shake Shack, Megu, Highline, coloc, Riff Raff’s… ‘a pu ! En direct du terminal 5 de JFK après une viree dans le cab d’un Indien rencontre en bas de l’immeuble “just out from lunch”…sans blague ! (pour rappel des premiers posts, Curry Hill est le repere des taxi drivers hindous). Premiere bonne surprise : trouver un chariot a bagages esseule a l’entree du terminal et m’en emparer comme d’un BLT après un jeun de trois jours. Ledit Smart Cart n’a jamais ete aussi smart que quand il est gratuit. Bien entendu Mlle JetBlue m’a gentiment notifie que j’etais en “overweight” (moi aussi certainement après ces 5 mois de decouvertes gastronomiques plus ou moins dietetiques) et que ma valise allait me couter un petit supplement. ‘M’en fiche je vais bientot avoir mon moment bonheur…le security check ! Ah le petit plaisir de passer le poste de securite avec sa ceinture et de dissimuler un flacon moyen de desinfectant pour mains dans son sac a mains ! J’ai du tout de meme patiente un peu avant l’instant supreme, la Mascarade totale, le moment ou on te fait avancer pieds nus entre deux murs surtechnologiques et on te demande de ne pas bouger, les mains bien au-dessus de la tete, le temps qu’on te scanne “head to toes”. Attente de quelques minutes donc parce que devant moi j’avais une vieille dame d’au moins 80 ans qui n’avait pas tout a fait compris le principe et qui bougeait un peu trop (c’est vrai que moi aussi ca me donne une terrible envie de danser la Macarena). Donc les agents de securite lui ont demande de taper la pose bien trois fois, parce que…on ne sait jamais. Ca me rappelle que Air France avait arrete ma grand-mere sur un Paris-Brest (le vol, pas le gateau hein) parce qu’elle avait des aiguilles a tricoter dans son sac en croco. Une maille à l’envers, une maille à l’endroit, et Mémé elle nous détourne un Airbus ! Bref, j’ai lu l’article “Why Airport Security Is Broken” dans le Wall Street Journal et depuis tout cette mascarade me fait bien rire. Tout ca pour dire que JFK airport c’est assez representatif de New York : c’est immense, on s’y perd, il y en a pour tous les goûts, on y entend souvent parler espagnol, et on y repassera sûrement un jour. A bientôt à Seattle !

Frappuccino, a New Yorker’s best friend when it’s 100°F outside.
A Marc Jacobs dress at Second Time Around, “Resale goes upscale”, on Park Avenue (obviously since the dress is sold for $799) & 73rd st. Just window-shopping…

As it was recommended to me by two fashion experts, Aurore and Onell, I went to see the exhibition “Schiaparelli and Prada: Impossible Conversations” at the Metropolitan Museum. The MET is my favorite museum in New York and this exhibition is mind-blowing. The rooms are covered with videos by Baz Luhrmann (the Australian director who directed “Moulin Rouge” with Nicole Kidman). Those pretty funny vids are the “impossible conversations” between Muccia Prada and Elsa Schiaparelli (played by actress Judy Davis). Of course you are not supposed to take photos inside the exhibition…. but you know me :) The little detail that caught my eye was that the black and white photos of Schiap’s work have been transformed into videos/gif animations/ whatever that make the models blink from time to time. A small effect that made sense in this collection of works by somewhat provocative designers who kept thinking outside the box. The exhibition is open though August 19, so go go go!

“Heureux qui comme Ulysse a fait un bon voyage et a quitté New York avant la grande chaleur.”

—   La Grosse Pomme c’est maintenant c’est la Grosse Compote.

PS1 (MOMA), 4601 21st (entrance on Jackson Avenue), Long Island City, NYC

Check the “Meeting” room: you feel like you are inside and outside in the same time. Great artpiece to sunbathe!

Amazing view on the rooftop of the Empire Hotel (44 W 63rd st) near the Lincoln Center.
I had an interview for an internship opportunity in digital marketing this morning. What a great building!
Truffle Chocolate Cake @ L’Express, a French restaurant on Park ave. & 20th st. A little treat to celebrate my last days in New York with my roommates. thank you for coming guys!
Independence Hall is the centerpiece of Independence National Historical Park located in Philadelphia, Pennsylvania, United States, on Chestnut Street between 5th and 6th Streets. It is known primarily as the location where both the Declaration of Independence and the United States Constitution were debated and adopted.